Le pouvoir des trois

En ce moment, M. vient souvent à Paris. Alors j’attends Gare du Nord. Parfois C. me rejoint. Parfois il a encore du boulot. On le retrouvera un peu plus tard.

Et quand M. se pointe, sac à dos modèle Gargantua sur les épaules, les trois points du triangle se rejoignent. Ce soir là, C. rigole en trottinant vers un restaurant italien : il nous a entortillé, M. et moi, dans mon immense écharpe et nous galérons à marcher de façon synchronisée entre les plots et les trottoirs.

M., C. et moi. Juste pour une soirée. Parfois on se verra davantage, ça n’est pas le plus important. Ce qui est important, c’est le vendredi soir. On a des cernes sous les yeux, des fragments plein la tête. Et surtout, envie. Envie de se retrouver et de comprendre. Comprendre où se trouve l’autre. Comprendre de donner de l’importance à absolument tout. Les revendications des orthophonistes, les subtilités du dérushage, la couleur de nos sentiments, la réforme de l’orthographe.

On ne retient jamais nos désaccords et nos indignations. « Je suis pas d’accord. » : ça résonne quinze fois à la minute et c’est extraordinaire. Nos phrases trébuchent, nos arguments se construisent de bric et de broc. Ce n’est pas grave, on a tout le temps, dans le triangle.

Je le répète infiniment : si j’aime tellement les gens, c’est parce que chacun d’entre eux est un monde. Avec ses continents inexplorés, ses merveilles naturelles, ses civilisations. Passer le vendredi soir avec M. et C., c’est prendre le temps de comprendre nos univers respectifs, de les confronter en sachant qu’aucun de nous ne risque rien. Et que quand la conversation sera terminée, nous repartirons chacun vers nos vies, de plus en plus complexes, de plus en plus dissemblables. Mais avec la certitude qu’à tout instant, le triangle peut se recomposer. Le long des rues de Paris, dans une voiture, sur une plage bretonne.

Le triangle, c’est la structure la plus stable. Suffit de le vivre pour en être convaincu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s