Portrait : J.

J. est le seul de mes portraits pour lequel je n’ai pas envie de tisser une mythologie. Pas de rôle ou de blason. C’est pas qu’il démérite, ou qu’il me coupe mon inspiration. Au contraire, on n’arrête pas de le dire, « J., c’est un personnage. » Il a tout pour se faire remarquer : l’accent, la répartie, la culture, le cynisme. L’humour. La carrure du mec qui va te foutre sur la gueule si tu l’emmerde.

Mais surtout, J. est imperméable aux images. Depuis que je l’ai rencontré, il est passé dans mon petit théâtre intérieur du « psychopathe fou furieux » au « collègue qu’il faut pas trop chercher » au « collègue » à « J. » Et l’est resté. Ni masque ni costume.

J. m’exaspère, parce que c’est le type que j’ai rencontré trop tôt ou trop tard. L’un des multiples naufragés de l’Éducation Nationale échoué là où je bossais en attendant mieux. Je me suis rendu compte qu’on parlait la même langue six mois avant les inévitables séparations professionnelles. Au-delà des habituelles blagues de pédagos, on s’est mis à parler littérature et auteurs, à explorer nos bibliothèques mentales respectives.

 Ça m’a pris un moment pour piger ce qui m’intriguait chez ce type. J’ai compris pendant qu’on se baladait dans les rues de Paris, dont il me racontait l’histoire,  chaque plaque son anecdote : J. ne danse pas autour des mots. Il parle droit, qu’il joue les guides touristiques, se marre ou donne rendez-vous dans un jardin public. Pas de voiles ou de fumées dans ses intonations. Pour moi le chicaneur de syllabes, ça m’est tombé sur la gueule. Et ça m’a bizarrement réconforté. De pouvoir, l’espace d’un après-midi, déposer mes outils.

J. s’est dématérialisé, avec sa gueule blasée et son sourire de môme. Reste sa voix au téléphone. Et la tranquille certitude de s’être fait un ami.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s