L’abstentioniste

Dimanche 30 mars.

Ouais je sais. Je suis l’un de ces relous qui va te parler du dimanche 30 mars. Pour te dire que ce jour-là, comme à chaque jour d’élection, tu peux tout faire.

Tu peux passer ta journée à traîner vaguement vaseux du samedi soir de la veille (épique la soirée), ou aller te balader au bord de la mer. Tu peux passer un coup d’aspirateur chez toi, il était temps, avec un peu de chance, en déplaçant le buffet de la cuisine, tu vas retrouver la super montre qu’on t’a offert à Noël et que tu n’osais pas avouer avoir perdu. Tu peux bouquiner ce livre qui te fait envie depuis tellement longtemps ou multiplier les parties de Battlefield 4. En gros tu peux te foutre totalement et royalement des élections.

Tu peux aussi poser un geste militant. Faire comprendre que la démocratie comme celle que l’on vit actuellement ne te convient pas. Que non, ce n’est pas cette façon de voter pour laquelle une longue lignée de figures plus ou moins lointaines s’est battue, que c’est faire insulte au combat de nombreux peuples que de comparer ces votes politicards à leur lutte pour la démocratie. En gros tu peux faire un méga bras d’honneur à tous ces connards qui ne représentent plus personne qu’eux-mêmes.

Je voulais juste te prévenir. Sincèrement. De tout ce qu’on va te mettre dans la tête et dans la bouche dimanche soir et les jours à venir. Ça ne va pas arrêter. On te saisira par les pincettes médiatiques et on te mettra sous le microscope des analyses sociologiques. Toi, l’abstentioniste. Qui es-tu ? D’où viens-tu, quel âge as-tu ? Combien gagnes-tu par moi et surtout, surtout, pour quelle raison n’as-tu pas pris tes fesses à poignée pour aller déposer ton bulletin dans l’urne ? Es-tu un jeune désabusé, un exclu du système ou une grosse feignasse. Des tas d’universitaires transpirants sous les lumières des plateaux télé te dissèqueront de leurs doigts gras, dessineront une petite fiction sur toi et tes motivations (ou leur absence).

Les votants, ces moutons bien sages, ça n’intéresse plus, c’est pas sexy. Non, ce qui compte aujourd’hui, c’est ce qui sort du cadre. Tu en fais partie. Tu es une manne inespérée pour les journalistes qui n’ont pas bossé. Aucun besoin de compulser les programmes, de poser les questions qui fâchent ou de s’interroger sur les promesses des élus. Il suffit de parler de toi, celui qui s’abstient. Après tout, qui ne dit mot consent, racontons une petite histoire pour le 20 heures, n’importe laquelle. « Abstention », « électeurs désenchantés » « ras-le-bol électoral » et tout ça. C’est ton blason désormais, on te l’a foutu dessus, et il n’y a rien à faire. On parle pour toi. Et il faut voir avec quelle satisfaction tous ces analystes se gargariseront après avoir plaqué sur ton non-vote tout un tas de raisons toutes plus connes les unes que les autres.

Ou alors tu peux aller voter. Et si tu n’en n’as pas envie, ce ne sera pas pour choisir un candidat, pas pour approuver un système, pas pour marquer ton accord ou ton désaccord.

Ce sera juste pour toi.

Publicités

Une réflexion sur “L’abstentioniste

  1. Je suis allée J’ai voté parce que certains se sont battus pour que je le puisse et surtout parce que j’en ai le droit. J’ai voté blanc parce qu’à 21 ans je ne me reconnait pas ni dans les institutions d’aujourd’hui et dans leur manière de fonctionner, ni dans les partis/listes/programmes proposés.Dans mon petit village y avait pourtant qu’une liste. Et pourtant je me suis bougée pour voter. Blanc.

    Et vous savez quoi? Le truc chouette c’est que bientôt ma voix, elle comptera! Plus personne ne pourra me dire que j’ai pas voté!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s