Cinquième Magicarpe

Le monde du Collège n’est pas sans similarité avec celui du Japon médiéval. Dans les deux univers, on emploie un langage totalement incongru pour l’oreille néophyte, les duels grandiloquents sont légions et surtout, il existe tout un protocole à suivre sous peine de finir sa vie dans le déshonneur le plus complet.

L’un de ces codes, c’est la composition des classes.

Je m’explique : on remarque depuis quelque temps, que plutôt d’utiliser un simple codage par lettres (6eA, 5eC, 3eW et j’en passe…) de nombreuses administrations de collège désignent les groupes d’élèves par des vocables étonnants du type 6e Jasmin, 5e Brise Marine ou 4e Ambiance Callente. Outre le fait de rappeler furieusement des parfums d’ambiance pour WC, ce procédé a un autre avantage : il rend les classes beaucoup plus anonymes.
En effet, lors de la composition desdites classes, durant les vacances d’été, le même schéma se répète : on case d’abord les groupes qui ont des options exotiques (genre italien-latin-initiation au grec-macramé), puis ceux qui parlent des langues dont tout le monde se fout, comme le swahili ou l’allemand, et ainsi de suite, jusqu’à ce que l’on arrive aux obscurs, aux sans grade, qui, généralement, ont pour unique option l’espagnol parce que le voyage scolaire à Madrid, c’est trop classe pour aller se chauffer au soleil au mois de mars. En clair, si tu es prof et que tu découvres que les suffixes de tes classes sont compris entre F et W, tu peux commencer à trembler.

C’est ainsi que, pas plus tard qu’en début d’année, j’ai découvert avec joie qu’on m’avait affecté la Cinquième Magicarpe. Pour les encore plus vieux que moi, la Magicarpe est une créature issue du jeu vidéo Pokemon (ou monstre de poche, type Jean-François Copé). Lorsqu’elle arrive au niveau 20, cette poiscaille mute en un majestueux Leviathan des mers, prompt à semer la terreur chez ses adversaires. Mais en attendant, la Magicarpe n’a aucune utilité. Rien. Zéro. Nada. Zilch.
J’ai donc bon espoir qu’un jour, la Cinquième Magicarpe mute, mais ce sera probablement pour après le collège, voir après la retraite. Il ne m’a pas fallu dix jours pour réaliser le potentiel énooooooorme de ce groupe d’élèves qui n’a atterri ensemble que parce qu’on n’avait plus vraiment de place ailleurs.

Les Cinquièmes Magicarpe sont, pour commencer, atteints d’un déficit d’attention. Ce qui, niveau euphémisme, consisterait à dire que Cher est refaite. Je tremble à chaque fois qu’un stylo tombe par terre, les débats s’ouvrant aussitôt pour savoir à qui est l’objet, à quel endroit du lino celui-ci a chu, qui doit le ramasser, si on doit le rendre à son propriétaire, contre quel type de rançon, et ainsi de suite jusqu’à ce que je signale du ton docte et glaçant qui est le mien lorsque ma tension atteint d’inquiétant sommets, que le prochain à l’ouvrir se verra offrir deux heures en tête-à-tête avec moi après la sortie des cours. Ce qui mène à des débats pour savoir qui mérite le châtiment sus-cité, dans quelles proportions, quel jour.
Là en général, je donne de la voix, on saigne des tympans et on en reste là.

Les Cinquièmes Magicarpe ont également quelques petites lacunes et problèmes qui rendent leurs progrès un peu plus lents que la moyenne. Par exemple, il n’est pas rare qu’en plein milieu d’une interrogation de conjugaison, Ludmilla lève son petit doigt potelé pour me demander un truc du genre : « Monsieur, après « je », il y a quoi comme pronom ? » (non, je plaisante, elle ne dit pas « pronom », elle dit « truc »). Ou qu’Alphonso m’explique qu’étant donné la grosse colère de son papa hier, il n’a pas osé rentrer dans la cuisine où se trouvaient ses affaires de cours ce matin. Et là, boule dans la gorge et visite à l’assistante sociale en prévision. Visite que l’on hésite à faire quand on se rend compte, du fait de certains hurlements, qu’Alphonso n’est peut-être pas tout seul dans sa tête. Et que l’assistante sociale pourrait faire beaucoup plus qu’un simple signalement. Parfois c’est lourd, le boulot d’un prof. Lourd comme des bouts de famille.

Les Cinquièmes Magicarpes sont d’une méchanceté à faire reculer des légions de patrons en colère et de leaders syndicaux remontés. Ce ne sont pas les grosses insultes risibles habituelles au Collège Criméa mais des attaques vicieuses, des croc-en-jambe du langage. Le gamin laissé en plan par son géniteur est traité de fils sans père, l’un des blacks de singe, et j’en passe. La notion de respect et de censure du langage n’est visiblement pas passée chez la plupart d’entre eux, ce qui mène à des conversations dans lesquelles on regrette un peu qu’aucune formation de l’enseignant ne comporte des notions de psychologie (voir de psychanalyse) enfantine. Parce que devant cette cruauté sans bornes, cette éducation en friche, les bras et les cordes vocales, souvent se paralysent.

Bon, alors bien sûr, ce genre de classe a également ses bons côtés, et pas uniquement concernant l’augmentation du seuil de tolérance au bruit. Ça a quelque chose de touchant de faire cours à un tel bloc de naïveté. « Monsieur, c’est vrai ce que vous nous racontez ? » demande, moyennement rassuré, Telim à la fin de ma lecture d’un extrait de Docteur Jekyll et Mr Hyde. Tentation démoniaque d’aller se balader dans leur quartier revêtu d’une redingote, d’un haut-de-forme et d’une canne à pommeau. La Cinquième Magicarpe est la seule à mener des recherches extensives au CDI afin de localiser la cache de Long John Silver dans L’Ile au Trésor.

La Cinquième Magicarpe, c’est un ramassis hétéroclite de ce que le Collège Criméa peut renfermer, en juste un peu plus intense, en juste un brin plus bordélique… Vingt-huit monstres en puissance, qu’il va falloir amener au bout de l’année en espérant que les pirates, les chevaliers et les dragons suffiront à couvrir leur mugissements de pré-ados jusqu’à la fin de l’année.

Publicités

Une réflexion sur “Cinquième Magicarpe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s