18 heures, qu’on vous dit

Ce n’est un secret pour personne, incessamment sous peu, la lumière se fera sur ce monde de ténèbres, la Bête immonde, terrassée, laissera place à un envol de colombes sur fond de musique au moins aussi gnangnan que celle du Seigneur des Anneaux . Oui. Car bientôt, ces agents de l’Antéchrist que sont les profs bosseront tout autant que la masse laborieuse. Bientôt ils arrêteront de, je citer « travailler 18 heures par semaine » (Le Monde, Le Figaro, Notre Président, Dédé Deux Dents, Germaine, Graziella de Secret Story 3 bis uncuted)

OK. Je vous préviens, ce billet versera dans une facilité aussi révoltante qu’un épisode de Princesse Sarah quand il décide de faire pleurer Margot. Mais je ne serais pas un blogueur digne de ce nom sans quelques billets bien lourdingues.

Alors c’est parti pour ma semaine de 18 heures. Oui, je sais, on est mardi soir.

6h : Je me réveille en chouinant à l’idée de devoir dire adieu aux deux semaines d’inaction totale auquel mon statut de fonctionnaire surpayé (prof donc) me donne le droit. Temps de travail effectué : 0h, 0mn.

6h10-7h10 : En vrac, je me décrasse, je déjeune, je me tiens au courant des dernières actualités, je consulte l’agenda des rendez-vous du collège pour la rentrée et je défaille, je me lamente sur mon absence totale de ressemblance avec Noel Kreiss, je cours vers cette merveille de la technologie qu’est le RER. Temps de travail effectué : 0h, 0mn.

7h30-8h30 : J’arrive au collège. C’est lundi, c’est sortie. Au musée. Avec deux classes de chiards. Avant le départ, je me lance dans une massive opération photocopies pour préparer les semaines à venir, je contacte quelques parents par mail, je me renseigne sur l’emprunt éventuel de bouquins à faire lire à ma classe, je rejoins mes collègues, on briefe notre troupe sur le déroulement de la journée, on leur fait empocher leur pique-nique. Top départ. Temps de travail effectué : 1 heure.

8h30-14h30 : Sortie avec la classe, entre questionnaires à distribuer, voitures à dévier par la seule force de la pensée pour qu’elle ne percute pas l’un de nos chérubins qui aurait décidé que, voilà, les trottoirs c’est grave un truc de losers. Trésors de diplomatie dépensés au musée pour convaincre Amada que non, vraiment, le Delauney ne ferait pas mieux avec un peu de noir là, avec le marqueur et Falbala que non, on ne peut partir avec cette petite sculpture choupimimi dans le sac à main. Temps de travail effectué : 7 heures

14h30-15h15 : Comme nous sommes de sombres irresponsables, notre équipe d’accompagnateurs décide de laisser trois quart d’heures de quartier libre à notre troupeau qui s’engouffre dans le MacDo le plus proche, endroit le plus dangereux de Paris après le quartier résidentielle du XVIe et les alentours du Champs de Mars. Pendant ce temps, nous dépensons une partie de notre indécent salaire dans l’achat dispendieux de sandwichs. Décadent jusqu’au bout, je prends même de l’eau avec des bulles dedans. Temps de travail effectué : 7 heures

15h15-17h00 : Retour du musée. Comme on arrive trop tôt, nous jouons les nounous pour éviter que nos chères têtes blondes se retrouvent contraintes à sublimer leur désoeuvrement dans tout un tas d’activité originales impliquant une vitre et la tête d’un camarade, par exemple. Temps de travail effectué : 8 heures 45mn

17h-18h30 : Conseil de discipline d’un élève. Je me suis présenté et suis élu, c’est donc uniquement pour le fun que j’aide à instruire le cas d’un élève légèrement secoué. Temps de travail effectué : 8 heures 45mn

18h30-21h00 : Je me livre à tout un tas d’activités oisives et honteuses comme manger, lire quelques lignes, et vérifier que mes bestioles n’ont pas encore une fois rongé les fils d’alimentation de nos appareils ménagers (mais comme ils sont très mimis, on ne leur en voudra pas). Temps de travail effectué : 8 heures 45mn

21h-22h30 : Je prépare un devoir de lecture pour demain, je vérifie la saisie informatique des bulletins de mes élèves et je commence à préparer mes notes pour le conseil de classe à venir : Temps de travail effectué : 10 heures 15mn.

22h30-6h : Ne reculant décidément devant aucune déviance, je sommeil profondisser et rêvationner (c’est l’heure de notre grand jeu : trouve la référence contenue dans la phrase précédente). Temps de travail effectué : 10 heures 15mn

6h10-7h10 : Tout pareil que la veille, sauf que je m’éveille d’un rêve traumatisant, dans lequel GLaDOS clonait des moutons producteurs de glace pour en faire des sex-toys. Temps de travail effectué : 10 heures 15mn

7h30-8h30 : Impression de documents essentiels pour mon cours du jour, refus de l’imprimante de coopérer, insultes, combat à mort, victoire de l’homme et de la clé USB sur l’élément hostile qui s’exécute en émettant d’intéressantes fumerolles noires. Temps de travail effectué : 11 heures 15mn

8h30-10h25 : Pour les deux qui restent, vous remarquerez que c’est la première fois depuis le début de la semaine que je suis vraiment devant mes élèves. Le petit compteur d’heures de travail ricane. Sinon c’est comme d’habitude : joie, littérature, hurlements et sarcasme. Temps de travail effectué : 13 heures

10h25-10h40 : Pause. Pause durant laquelle je cours d’un bureau à l’autre : un élève vient de se faire virer du collège pour quelques jours et il lui faut du boulot. Genre tout de suite. Genre maintenant. Au moment où je rentre en sueur dans la salle des profs, la sonnerie retentit avec des accents sadiques. Je pleure, me mets du déo et repars à la charge. Temps de travail effectué : 13 heures 15mn

10h40-12h35 : Travail et hurlements. Temps de travail effectué : 15 heures 5mn

12h35-12h50 : Pause déjeuner. Temps de travail effectué : 15 heures 5mn

12h50-13h50 : Flicage des couloirs pour débusquer les petits coquinous d’élèves qui se planquent dans les recoins divers, rendez-vous avec parents, préparation des punitions générées par les 4 heures de cours suscitées… Temps de travail effectué : 16heures 5mn

13h50-15h50 : Pédagogie et hystérie. Temps de travail effectué : 18 heures 5mn

STOOOOOOOP.

Ben voilà. Mardi 15h50. J’ai fait mes 18 heures.

Cette démonstration n’a absolument pas vocation à chouiner. Mais juste un détail, hombre. Regarde-moi dans les yeux. Tu vois les flammes de l’enfer qui y dansent ? Tu entends ma voix qui ferait passer celle de Schwarzy pour le timbre d’une adolescente pleurnicharde ? Alors ouvre grand tes esgourdes.

On-ne-bosse-pas-18-heures-par-semaine.

Voilà c’est tout. Hi hi hi. *disparaît en sautillant à l’horizon.*

Publicités

Une réflexion sur “18 heures, qu’on vous dit

  1. Ces profs, ces feignasses qui bossent 18 heures en deux jours… Tout de même ! Alors, moi je propose à nos hommes politiques d’aller plus loin, je ne sais pas ce qu’ils proposent actuellement (car leurs propositions idiotes et intenables/toute la campagne basée sur « hey monsieur l’électeur, mon voisin il fait tout n’importe comment, faut voter pour moi je suis mieux » me navrent), mais allons y gaiement en plus :
    – Une matière, c’est pas assez, en enseigner deux ou trois serait un minimum.
    – L’obésité se développe à une vitesse alarmante : tous les cours seront des cours multiclassés Sport/ une autre matière, à eux les joie du Tennis/Français, du vélo/géographie (la France, ses sommets, ses routes, son Tour), du squash/chimie (si avec ça y a pas moyen de se débarrasser d’un ou deux) ou même du Catch/philosophie !
    – Les jeunes ne respectent plus rien, imposons leur de prendre la place de policier au minimum 15 heures par semaine, afin qu’ils comprennent en quoi la loi c’est juste, le tout en compagnie de leur nouveau prof principal, Monsieur Dredd
    – Mettre en place des horaires nocturnes pour les cours, afin que les élèves plus productifs la nuit puisse apprendre lors de leur phase de plus grande productivité.

    Voilà ce sera tout, je pense que si les candidats m’écoutent et mettent en place ça, on peut aller vers une vrai révolution de l’éducation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s