Une femme avec personne dedans

Chère Chloé Delaume,

C’est terminé. C’est bizarre, j’en ai eu la certitude dès la page quatre. Et laissez-moi vous dire que, vu la taille de votre bouquin sur liseuse, la page quatre c’est très très tôt. J’ai lu Une femme avec personne dedans d’une traite. Tout était clair.

Entendons-nous bien. Je n’ai pas uniquement traversé ce que vous avez voulu appelé une histoire d’amour. Des bouts de moi y sont encore agglutinés. Mais j’ai reconnu vos mécaniques, vos habitudes. Dans les grandes lignes je sais comment ça fonctionne dans vos mots. Et donc je vais partir.

Pas sans remerciements bien sûr. Ce que vous avez écrit a pulvérisé ma résignation. Celle qui se moquait de mes tentatives d’écriture. Je me suis inventé une nécessité. Grâce à vos textes dans lesquels, parfois on se fait chier sévère parfois on jubile. Même si ce que j’aligne est lourdaud, même si c’est dénué de toute espèce d’intérêt, je dois continuer à écrire. A gâcher du papier, des octets, de la bande passante.

Et continuer à lire bien sûr. Oh je reviendrai ne vous inquiétez pas (bien sûr que non vous ne vous inquiétez pas, vous ne me lisez pas. Je suis con, de temps en temps.) Mais là je continue à fuir. Le familier. C’est pareil pour tout. Enfin presque tout. Bouquins, écrans, toiles j’en passe. Dès que ça a acquis, à mes yeux, du sens, dès que ma tête cesse de tourner, dès que ça s’explique. Il faut que je parte. Que je m’extraie de mes certitudes.

Merci. De m’avoir pointé que l’écriture est vachement intransitive.

Au revoir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s