Vous payez ensemble ?

Ca fera dix ans dans pas si longtemps. On m’avait prévenu, attention. Les regards, les sourires. Le mépris. Parfois, ça pouvait arriver, la violence. Alors quand deux, quand nous deux, ensemble, enfin, trouille en fond de tableau.
Trouille qui n’a pas tenue bien longtemps.
On a voyagé, roulé, loué des appartements. J’ai trouvé un boulot, corrigé au téléphone quand on m’a demandé si, dans la Sarthe à L., je logerais avec ma femme. Personne n’en n’a jamais rien redit.
On n’a jamais cherché à le cacher ou le montrer. Jamais forcé jamais affiché. Juste vécu. Et j’avais fini par croire que le monde est tel que je le pense : à tous.
Mais après ces dix ans dans pas longtemps, il reste toujours un mélanome : l’addition au restaurant. Et la phrase, toujours la même, toujours qui revient. Toujours insupportable : « Vous payez ensemble ou séparément ? »
Tant d’autres deux à qui on ne la poserait pas, cette saloperie de question. Pour qui c’est une évidence que non, non, la carte bleue elle est pour les deux repas. Tandis que nous. Jamais ça ne sera naturel. « Ah, les deux menus ? C’est généreux de votre part. » Généreux, pas évident. Généreux mais toujours la résistance, l’obstacle. Toujours il faudra s’imposer, relever la tête et regarder la serveuse, le garçon droit dans les yeux. « Non, ça n’est pas généreux. » C’est comme ça. Et ça le restera.
Je m’en fous après tout. Au meilleur restaurant du monde, personne ne nous l’a jamais posée, la question.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s