Hors contexte n°1

« C’est pas moi, m’sieur »
Laura L, collégienne

Deux ans, huit mois, neuf jours à tout détruire. Papier : carte d’identité – facile, trop facile – permis de conduire, carte de fidélité chez le coiffeur. Plastique : passe client privilège, carte de crédit, carte vitale. Informatique stable : piratage – payé trop cher – des ordinateurs de l’Etat Civil français, du Trésor Public, de l’agence de location de l’appartement.
Informatique instable : désactivation des pseudonymes, désinscription des sites – si possible destruction, quand ça n’était pas trop difficile.
Facteur humain. Disputes violentes – « tu n’existes plus ! », explications passionnées, prières. Dans un ou deux cas, freins sciés, petite poussée du haut d’un pont. Des choses qui arrivent.

Renaître. Enfin renaître. Muer, laisser la saloperie de vieille carapace derrière.

Mais quand même. Oublier d’anéantir son abonnement de téléphonie. Pas malin. Alors le jour où ils sont arrivés. Leur question. Pas même une question en fait. Juste un nom et un prénom. Tu t’es écroulé forcément. Tu n’as rien dit. Enfin presque.
« C’est pas moi, m’sieur. »

Publicités

Une réflexion sur “Hors contexte n°1

  1. Comment bouleverser un lecteur en moins de vingt lignes. On comprend mieux qu'on n'ait pas vu jusqu'ici de romans entiers de ta plume, à la fin de la lecture, on peut imaginer qu'on ne se reconnaît plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s